Petit guide pour parler non sexiste dans les services publics

Le sexisme se trouve parfois là où on ne le distingue pas clairement. Dans les choses ordinaires. Dans l’usage de la langue française par exemple.

L’Institut national de la langue française avait justement référencé, dès 1999, quelque 2000 titres, grades, fonctions et métiers en précisant leur terme masculin et féminin.

Et pourtant, qui en connaît vraiment l’existence, même dans les rangs des élus, fonctionnaires, personnels des entreprises publiques?

Guide HCEfhC’est pourquoi le HCEfh a publié le 05 novembre 2015, un guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe dans les colloques, campagnes d’affichage ou spots radios.

Au travers de dix recommandations pédagogiques, ce guide cible la communication de toutes les entités publiques, en interne comme en externe, mais pourra aussi servir d’outil à toute personne soucieuse de communiquer sans discrimination.

 

Et si les mots contribuaient aussi à agir pour l’égalité entre les femmes et les hommes ?

Si l’égalité entre les femmes et les hommes est aujourd’hui promue à tous les niveaux, conformément aux engagements internationaux et européens de la France, il n’en reste pas moins qu’en 2015, la communication publique véhicule encore des stéréotypes de sexe, relève le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh).

Lire la suite

Publicités

Quand la pub « joue sur » ou bien « déjoue » les stéréotypes

collage-eden-parkjpg-tt-width-604-height-400C’est la rentée, l’actu chaude du moment.

Celle qui nourrit les conversations autour de la machine à café, à la maison, devant les écoles.Et les stéréotypes font aussi leur rentrée, encore bien présents dans notre quotidien de parents. Au supermarché, dans les magasins de vêtements, le rose et le violet demeurent les coloris majoritaires des rayons filles, et le bleu, gris, vert, restent le trio gagnant des coloris pour garçons.

Ce n’est pas si grave me direz-vous.

Cependant, soyons libres de nous interroger sur les stéréotypes qui, déjà au travers de la publicité, orientent encore nos achats.

Stéréotypes dans la pub : marques en danger !

On le sait, la pub a toujours, en commençant avec le temps des réclames, joué sur les stéréotypes pour promouvoir les marques.

Les publicitaires en ont fait un principe : la bonne segmentation des cibles est essentielle dans la création d’une campagne de publicité à succès.A qui s’adresse-t-on ? Longtemps la ménagère de moins de 50 ans a été le Saint Graal des communicants. Aujourd’hui, la dénomination a été revisitée avec un « wording » marketing qui se veut plus attractif, mais qui reste bien clivant : la Digital Mum, en référence à la maman, de plus en plus connectée.

Ainsi, pour TF1, M6 et autres chaines TV de masse et bien que désormais les courses ne sont plus que l’apanage des femmes (1/4 des hommes s’y collerait aussi), la cible reste la femme et donc le message orienté vers elle, avec son lot de stéréotypes.

Lire la suite