S’affranchir du syndrome de l’imposture

syndrome de l'impostureLe syndrome de l’imposture professionnelle peut toucher n’importe qui, homme ou femme, employé ou manager.

Si beaucoup de personnes, particulièrement dans des fonctions d’encadrement et de management, ressentent cette sensation de ne pas être à sa place, de ne pas être à la hauteur, les femmes sont particulièrement concernées par ce phénomène.
Dans son action pour valoriser le leadership au féminin et dans son livre Lean in, Sheryl Sandberg en fait un de ses combats majeurs.

Elle nourrit son analyse d’exemples de femmes leaders qui dans son entourage ont pour beaucoup vécu cette situation. Elle parle aussi de son propre parcours et de ce sentiment qu’elle a bien connu, aussi brillante soit-elle !
La quadra le confie elle-même : « Les hommes dirigent toujours le monde. La domination masculine est partout au travail, dans ces salaires que les femmes négocient moins agressivement, ces mains qu’elles lèvent moins dans les réunions. Les femmes souffrent du syndrome de l’imposteur, d’un fossé dans l’ambition du leadership ».


Nul n’est à l’abri de ce syndrome qui porte avant tout sur un sentiment de confiance en soi. Comment, avec le poids d’une société qui ne reconnait pas encore complètement l’ambition et le leadership féminin, assumer un rôle de leader, souvent parmi une population majoritairement masculine ?
Sheryl Sandberg cite dans son livre l’exemple concret des réunions ou des conférences où souvent, les femmes restent plus discrètes que les hommes, posent moins de questions, lèvent moins la main, n’osent pas défendre leur point de vue. Timidité ? Manque de confiance ?
Ce syndrome de l’imposture s’exprime de différentes manières. Il peut survenir notamment lors de compliments prononcés par un supérieur. Dans ces situations, les femmes sont plus souvent sujettes à cette sensation d’imposture. Plutôt que de se sentir méritante pour cette reconnaissance, elle ressentent une sensation de culpabilité, même en étant parfaitement expertes dans leurs domaine, comme si elles avaient commis une erreur, relate Sheryl Sandberg dans son livre en citant un discours du Dr. Peggy McIntosh du Wellesley Centers for Women. « Bien qu’elles aient accompli de grandes choses, les femmes ont du mal à se défaire de la sensation qu’elles seront un jour ou l’autre démasquées et qu’on découvrira qui elles sont, des imposteurs avec des compétences ou des capacités limitées » !
C’est ce que j’ai souvent ressenti, personnellement, dans mon quotidien d’entrepreneuse. C’est aussi ce que Sheryl Sandberg a vécu, exactement comme moi et comme de nombreuses femmes prises par les affres du doute ! C’est là la preuve qu’en tant que femmes, nous avons souvent tendance à nous sous-estimer, à avoir peur du regard de l’autre.
Pour ne pas rester emprunt au doute et dépasser ce sentiment d’imposture, il faut donc apprendre à travailler cette confiance en soit, à accepter de prendre des risques et à saisir des opportunités, en travaillant dur et en acceptant d’apprendre et de s’améliorer constamment.
Pour conclure sur cette nécessité de s’ouvrir aux opportunités et à gagner confiance en soi, Virginia Rometty, première femme CEO d’IBM, expliqua lors d’une conférence donnée lors du Sommet Fortunes 2011 des femmes les plus Influentes [extrait du livre « Lean In »] :

Très tôt dans sa carrière, elle s’est vue proposer un « super job ». Inquiète sur son manque d’expérience elle indique au recruteur qu’il lui faudrait un peu de temps pour y réfléchir. Cette nuit-là, elle discute avec son mari qui lui fit cette réflexion « Penses-tu que c’est de cette façon-là qu’un homme aurait répondu » ? «  Ce qui m’apparaît, c’est qu’il faut que tu sois très confiante. Même si tu doutes énormément au fond de toi à propos de ce que tu sais ou ne sais pas. Et ça, pour moi, nous amène à la notion de savoir prendre des risques ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s